Le maca

Le maca est un légume racine originaire du Pérou et cultivé depuis des millénaires.  Il pousse sous des conditions atmosphériques très difficiles en haute altitude, soit de 3700 à 4500 mètres au-dessus du niveau de la mer.  Il ressemble à une carotte géante et on le surnomme aussi le « ginseng péruvien ».  Il y a plusieurs « éco-types » qui se distinguent par leur couleur mais principalement le jaune est de loin le plus populaire.

Les bienfaits traditionnels qu’on lui attribue sont nombreux.  Principalement, on dit qu’il aide à améliorer l’énergie sexuelle, de là sa plus grande vertu.  Il est très recherché aussi pour ses effets sur la mémoire, la fertilité, les symptômes de la ménopause, l’ostéoporose, la dépression et aussi en tant que stimulant du système immunitaire, bref c’est un tubercule qu’on cultive et qu’on prend depuis des millénaire pour augmenter la vitalité.

Jusqu’à présent il y a très peu d’études et de données scientifiques pour confirmer son efficacité et son mode d’action.  Les recherches sont insuffisantes et on ne peut que se baser sur ses usages traditionnels.  On le dit sécuritaire avec aucune interaction connue avec des médicaments, des aliments, des herbes ou des suppléments. La seule contre-indication qu’on lui trouve est de ses possibles effets oestrogéniques de ses extraits, il faut donc l’éviter s’il y a historique ou présence de cancers hormonaux-dépendants (seins, ovaires, utérus, fibromes utérin).

Il demeure que c’est un aliment que j’ose appeler un « super tubercule » qui à mon avis, possède un avenir prometteur. Il existe en poudre ou en capsules et comme n’importe lequel supplément, faire des pauses d’une semaine après trois semaines d’utilisation.  Cela dit, en attendant les futures recherches, ne vous privez pas du maca et faites vos propres expériences!

François Jacques, ND.A.

Références : Natural medecines research web site, Sexy hormones, Lorna R. Vanderhaeghe, MS & Alvin Pettle, MD